Le Takfir
La clarification de son danger et les preuves de cela
Sheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi

Premier point : La ralit du Takfir :

La ralit du Takfir est de juger que le musulman qui tmoigne de La ilaaha illallah et Mohammadan rasouloullah (Rien ne mrite dtre ador except Allah et Mohammad est le messager dAllah), qui fait la Salat, qui donne la Zakat, qui fait le jene et qui reconnait le reste des piliers de lIslam, est un Kafir, dont le sang et les biens sont licites. Et (ce Takfir) ne se produit que lorsquil y a une dviance dans la pense et un changement de la croyance. Cela ne se produit pas de la part dun Mouslim qui a une croyance propre et une pense correcte. Car toutes les preuves Islamiques sont dresses sur le fait que celui qui tmoigne de La ilaaha illallah et Mohammadan rasouloullah (Rien ne mrite dtre ador except Allah et Mohammad est le messager dAllah), qui croit en lobligation des cinq Salat, en lobligation de la Zakat et de ses limites, en lobligation du jene du Ramadan et du Hajj vers la maison (la Kabah), qui croit en la sacralit du sang, des biens et de lhonneur du musulman, alors cest un musulman. Et nous sommes obligs de croire en la fraternit qui le lie aux musulmans et lentraide dans lapplication des obligations, sans quon ne tienne compte de sa nationalit, de sa couleur, ou du fait quil ne soit pas de nos proches et dun lieu dorigine diffrent.
5Les preuves de cela sont trop nombreuses pour quon puisse les dnombrer et les contenir. Allah le Trs Haut dit : (Il ne leur a t command, cependant, que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et voil la religion de droiture.) Al-Bayyinah : 5. Et Il dit : (Les croyants ne sont que des frres.) Al-Houjouraat : 10.
Et le prophte  a dit : Il nest permis de rpandre le sang du musulman qui tmoigne de La ilaaha illallah et de Mohammadan rasouloullah que dans un des trois cas suivant : 1- La personne mari qui commet ladultre, 2-une vie pour une vie, 3-celui qui quitte sa religion et qui se spare de la Jamaaah. 1
Et il dit : Le musulman est le frre du musulman, il ne lui fait pas dinjustice et ne le livre pas ( sa perte). 2 Donc quiconque dclare son frre musulman Kafir, que ce soit pour une chose qui implique le Koufr selon la Shariah, parmi les formes de Shirk Majeur et de Koufr explicites qui ne laissent aucune place linterprtation comme la ngation dune obligation au sujet de laquelle il y a laccord unanime ou le fait de rendre Halal ce qui est Haram daprs le consensus ou le fait de rendre Haram ce qui est Halal selon le consensus ou la ngation dun pilier dentre les six piliers de la foi3 Je (Sheikh An-Najmi) dit : Quiconque dclare Kafir un musulman sans quil nait commit une dentre les choses qui rendent une personne Kafir, est donc un Takfiri4

Khaariji 5 terroriste. Et il est chose connue de tous que cela ne se produit que de la part de celui qui a t afflig par celui qui a chang sa Aqidah et sa pense, parmi ceux qui garent,
c'est--dire : les Khawaarijs6. Et ceci est une chose vrifie et connue.

.................................................. .................................................. .................................................. ..........

[COLOR="Red"]
1 Rapport par Al-Boukhari et Mouslim selon Abdullah Ibn Masoud .
2 Rapport par Al-Boukhari et Mouslim selon Abdullah Ibn Omar.
3 Sheikhoul-Islam Ibn Taymiyyah a dit dans Majmou Al-Fataawa (20/90) : (Et il a t tabli parmi les lments du Madh-hab des gens de la Sounnah, selon ce qui est prouv par le Qoran et la Sounnah, quils ne font pas le Takfir de quelquun dentre les gens de la Qiblah pour un pch et ils ne font pas sortir quelquun de lIslam pour une action quil fait si cette action est interdite, comme ladultre, le vol ou boire de lalcool, tant que cela nimplique pas la perte de la foi. Mais si cela implique la perte de la foi en ce quAllah a ordonn de croire comme la foi en Allah, en ses anges, en ses Livres, en ses messagers et en la rsurrection aprs la mort alors dans ce cas il devient Kafir. Il devient galement Kafir pour ne pas avoir cru aux obligations apparentes et rapportes de manire certaine, ainsi quen les interdictions apparentes et certaines.) Fin de la citation.
4 LImam Ash-Shawkaani dit dans son livre Sayloul-Jarraar (4/578) : (Sache quil nest pas permis pour un musulman qui croit en Allah et au Jour Dernier de savancer dans le jugement quun musulman est sorti de la religion de lIslam et quil est entr dans le Koufr, except avec une preuve plus claire que le soleil du jour. Car il a t confirm dans des Hadiths authentiques rapports par la voie de nombreux Sahabahs, que celui qui dit son frre : Ô Kafir alors cela retombe sur un des deux. Comme dans le Hadith authentique.
Et dans une autre version du Hadith dans les deux recueils de Hadiths authentiques (Al-Boukhari et Mouslim) et dautres recueils galement : Nul nappelle un homme par le Koufr ou lui dit ennemi dAllah et que ce nest pas le cas, sans que cela revienne sur lui. C'est--dire que cela se retourne contre lui.
Et dans une autre version rapport par Al-Boukhari : alors un des deux est entr dans le Koufr. Il y a dans ces Hadiths et dans ce qui est rapport de ce qui a le mme sens, la plus grande forme de rprimande et la plus grande exhortation contre le fait de se hter dans le Takfir) Fin de la citation.
5 Son excellence le grand savant, Sheikh Salih Al-Fawzan dit : (Voil la situation des Khawaarijs toute poque. Donc celui qui adopte cette voie et qui fait le Takfir des musulmans ou le Takfir des dirigeants des musulmans, ou le Takfir des savants musulmans, alors il fait partie de ce groupe gar quil est obligatoire de combattre. Mais uniquement aprs quils soient invits revenir la vrit. Sils insistent ( rester sur leur voie dgarement) ils doivent tre combattus de la mme manire que Ali Ibn Abi Taalib  et ceux parmi les dirigeants des musulmans qui lon suivit les ont combattus.) Fin de la citation. (Voir : Le Takfir et ses rgles.)


A SUIVRE